Frontier Developments recentre ses activités à Cambridge (et licencie)

En 2012, le Frontier Developments (Elite Dangerous) ouvrait un bureau au Canada. Aujourd'hui, le studio recentre l'ensemble de ses activités en Grande-Bretagne et licencie 15 salariés (sur 281) dans l'opération.

Frontier Developments recentre ses activités à Cambridge (et licencie)

Le studio Frontier Developments, qu'on connait notamment pour signer la série des Elites (parmi lesquels Elite Dangerous), est aussi à l'origine de la licence de jeux de gestion Tycoon. Dans le cadre de son développement, le studio revendique aujourd'hui davantage d'autonomie et entend donc recentrer ses activités autour de « jeux autoédités ». Elite Dangerous, financé auprès des joueurs sur Kickstarter et aujourd'hui distribué en ligne, est évidemment l'un d'eux et le studio entend manifestement réitérer l'expérience avec son autre licence phare : le studio annonce tout juste initier le développement de Coaster Park Tycoon, le prochain opus de sa licence de gestion, attendu sur PC l'année prochaine.

Pour mieux porter ces nouveaux projets, Frontier Developments en profite pour aussi faire évoluer sa structure interne. Le studio est historiquement basé en Grande Bretagne, mais avait aussi ouvert un bureau à Halifax en 2012, notamment pour profiter de la fiscalité attractive du Canada.
De toute évidence, la fiscalité n'est pas tout. Frontier recentre l'ensemble de ses « activités autoéditées » (le développement d'Elite Dangerous et de Coaster Park Tycoon, donc) à Cambridge, en Grande Bretagne, où « se trouve l'expertise du studio ». Une évolution qui implique néanmoins aussi « le licenciement de 15 postes de créations de contenu à Cambridge » (sur les 281 salariés que compte le studio) même si le développeur indique poursuivre des recrutements de « programmeurs et développeurs serveurs et web ».


  • En chargement...

Que pensez-vous de Frontier Developments ?

4 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (4 évaluations)
6,0 / 10 - Assez bien