Ubisoft atteint ses objectifs et mise sur le multijoueur

Ubisoft publie ses comptes et malgré un début d'année en demi-teinte, le groupe atteint ses objectifs grâce à un très bon quatrième trimestre porté par les performances de The Division.

Ubisoft atteint ses objectifs et mise sur le multijoueur
Yves Guillemot

Comme la plupart des grands groupes de l'industrie du jeu, Ubisoft publie ses comptes annuels et trimestriels et le studio français revendique des résultats en phase avec ses objectifs.
Concrètement, sur l'exercice annuel 2015-2016 (clos le 31 mars dernier), Ubisoft affiche un chiffre d'affaires de 1,39 milliards d'euros, en baisse de 4,8% par rapport à l'année précédente, mais supérieur aux objectifs que le groupe s'était initialement fixé (1,36 milliards). Une performance que le groupe doit notamment au chiffre d'affaires de son quatrième trimestre fiscal (établi à 624,9 millions d'euros, en hausse de 267,7% au regard des 169,9 millions réalisés au quatrième trimestre de l'exercice 2014-15), grâce aux « lancements records » de The Division et Far Cry Primal et qui compensent un début d'année en demi-teinte.
Sur l'année, le groupe affiche un résultat opérationnel stable (169 millions sur l'exercice 2015-16, contre 170 millions un an auparavant), qui se traduit par une marge brute en baisse sur l'année (1,09 milliards en 2015-16 contre 1,13 milliards en 2014-15). Et si au terme de l'exercice, le groupe fait état d'un endettement net de 41,7 millions d'euros (là où Ubisoft affichait un résultat positif de 211 millions l'année précédente), c'est notamment parce que le studio a investi 79,3 millions dans le rachat de ses propres actions afin de contrecarrer les velléités d'achats de Vivendi (on sait le groupe de Vincent Bolloré très enclin à entrer dans le capital d'Ubisoft).

TD_screen_e3_streetcombat_140813_10amCET_1407886661.jpg
For_Honor_E3_2015_image_4.jpg

Au-delà des résultats chiffrés, on retient donc les bonnes performances de The Division (Ubisoft revendique 9,5 millions de joueurs inscrits, incluant manifestement les participants à la bêta ouverte mais sans précision sur le nombre de copies vendues ou de joueurs actifs) et plus globalement des jeux en ligne du groupe.
Ubisoft vante notamment « l'engagement » des joueurs et la forte progression de son « segment digital à un niveau record » (plus concrètement, le chiffre d'affaires généré par les contenus additionnels distribués en ligne) atteignant aujourd'hui 32% des activités du groupe, tout comme le studio souligne la « forte croissance » de son back-catalogue (le chiffre d'affaires générés par ses jeux après le boom de leur phase de lancement) qui représente aujourd'hui 25% des activités du studio.
Ubisoft entend donc allonger la durée de vie de ses titres pour profiter d'une exploitation plus longue, portée notamment par la vente d'extensions et DLC et pour y parvenir, mise donc sur le jeu en ligne et multijoueur.
Ainsi, pour atteindre ses objectifs pour l'exercice 2016-17 (fixés « à environ 1,7 milliards d'euros »), Ubisoft compte sur la sortie de cinq nouveaux titres « AAA » (contre quatre cette année), incluant des titres multijoueurs à commencer par For Honor mais aussi une nouvelle licence qui pourrait être annoncée à l'E3 en juin prochain et qu'Alain Martinez présente également comme un titre très largement « axé sur le multijoueur », en plus de la croissance de son segment digital « à plus de 35% » et de son back-catalogue « attendu à environ 30% du chiffre d'affaires ».

Réactions (30)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Ubisoft Entertainment ?

21 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (38 évaluations)
5,2 / 10 - Moyen