Blizzard renouvelle ses accords avec NetEase jusqu'en 2020

Seuls les groupes chinois peuvent exploiter des jeux en ligne en Chine et c'est NetEase qui permet à Blizzard de distribuer son catalogue de jeu sur le colossal marché chinois. L'accord entre les deux mastodontes est renouvelé jusqu'en 2020.

Blizzard renouvelle ses accords avec NetEase jusqu'en 2020

Au regard la législation chinoise, seuls les acteurs de droits chinois sont autorisés à opérer sur les « réseaux » chinois -- notamment pour exploiter des jeux en ligne permettant des échanges entre les joueurs (au nom d'un certain protectionnisme commercial, mais aussi politique puisqu'il permet aux autorités locales de conserver une forme de contrôle sur les plateformes pouvant permettre des échanges entre internautes). Depuis 2008, Blizzard est donc associé au groupe chinois NetEase, qui assure l'exploitation de l'essentiel du catalogue du développeur américain sur le territoire chinois.
Et par voie de communiqué, Blizzard annonce aujourd'hui avoir renouvelé cet accord jusqu'en 2020. Le montant de la transaction (qu'on imagine substantiel) n'est pas dévoilé, mais l'annonce est loin d'être anodine quand on connait le poids du marché chinois dans les activités de Blizzard.

Pour mémoire, dès le premier StarCraft, Blizzard a pu mesurer l'envergure des marchés asiatiques, notamment du fait de l'engouement des joueurs coréens pour les compétitions du jeu de stratégie (bien avant que l'eSport rencontre la popularité qu'on lui connait aujourd'hui) et encore maintenant, les meilleures ventes de Diablo III sont enregistrées en Chine et c'est dans les cybercafés asiatiques qu'Overwatch a détrôné League of Legends. Mais l'ex-Empire du milieu est surtout un territoire qui compte pour World of Warcraft puisqu'on subodore que l'essentiel des joueurs payants du MMORPG sont originaires d'Asie. On se souvient surtout que la rupture de contrat avec The9 (le précédent exploitant des jeux de Blizzard et de World of Warcraft en Chine entre 2005 et 2009) s'était fort mal passée puisque la version chinoise du MMORPG y avait perdu son agrément en avril 2009 et était donc resté fermée plus d'un an -- période durant laquelle Blizzard ne communiquait plus aucun chiffre de fréquentation de WoW, avant de reprendre ses habitudes en octobre 2010 (une fois les extensions Burning Crusade, puis Lich King, lancées en Chine à seulement quelques mois d'intervalle).
Aujourd'hui, le renouvellement le contrat avec NetEase s'est manifestement fait sans heurts et c'est sans doute un soulagement pour Blizzard.

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

79 aiment, 49 pas.
Note moyenne : (131 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen