Nexon entend (vertement) reprendre le contrôle opérationnel de NCsoft

Nexon possède 15% du capital de NCsoft, mais n'intervenait pas les choix opérationnels du géant coréen. Ça, c'était avant. Mécontent de la gestion de NCsoft, Nexon entend prendre le contrôle effectif du groupe, alors que NCsoft y voit une manoeuvre indigne.

Nexon entend (vertement) reprendre le contrôle opérationnel de NCsoft

On s'en souvient, en juin 2012, le géant Nexon (d'origine coréenne avant de déménager son siège social au Japon) s'était offert environ 15% du capital de NCsoft, l'un des leaders de l'industrie du MMO en Corée du Sud. À l'époque, le groupe japonais présentait l'opération comme un simple investissement financier ayant pour objectif de développer des synergies entre les deux groupes, mais assurait ne pas vouloir interférer dans la gestion opérationnelle de NCsoft -- les deux groupes devaient rester autonomes.
On se souvient tout autant que la foulée de cette coopération, Nexon et NCsoft avaient tenté de travailler ensemble sur un jeu commun, Mabinogi II Arena, avant que le projet ne soit abandonné sans autre explication.

L'entente cordiale qui existait (apparemment) entre les deux ex-concurrents semble un peu moins d'actualité aujourd'hui. Nexon est manifestement fort mécontent de la gestion de NCsoft et, en tant que principal actionnaire du groupe coréen (Kim Taek-Jin, CEO historique de NCsoft, ne détient que 9,9% de sa société), le géant japonais entend en prendre le contrôle opérationnel.
Selon Nexon par voie de communiqué, son investissement dans le capital de NCsoft en 2012 avait pour objectif « d'améliorer la compétitivité des deux groupes sur le marché mondial en s'appuyant sur leurs forces respectives ». Depuis « deux ans et demi, Nexon a ainsi fait des efforts de co-développement de projets communs avec NCsoft, mais la coopération entre les deux structures a échoué à porter ses fruits à cause de l'incapacité de NCsoft à répondre suffisamment promptement aux évolutions rapides de l'industrie des nouvelles technologies ». Ce serait donc contraint et forcé que Nexon se voit dans l'obligation de devenir « un investisseur actif » et de reprendre au moins partiellement la gestion du mastodonte NCsoft.
De son côté, évidemment, NCsoft ne voit pas l'initiative de son « partenaire » du même oeil et se fend d'un communiqué de réponse pour « regretter la décision de Nexon » tout en jouant sur la corde sensible nationaliste des Coréens. Selon NCsoft, c'est « Nexon Japan » qui n'a « pas tenu ses engagements initiaux, rompant ainsi la confiance que le marché pouvait avoir dans le groupe ».

« NCsoft et Nexon Japan ont des philosophies différentes en matière de développement de jeux et de modèle économique [Nexon n'exploite que des titres free-to-play quand NCsoft distribue plusieurs MMO à abonnement] et la tentative unilatérale de Nexon de prendre part à notre gestion ne peut qu'affaiblir notre compétitivité, et non créer des synergies entre les deux groupes.
Cette tentative va sérieusement obérer la valeur de NCsoft auprès de ses actionnaires et finalement affaiblir le potentiel économique de l'industrie du jeu nationale. »

Au-delà des chamailleries des deux géants du jeu en ligne asiatique, le fait que le différend soit porté sur la place publique est sans doute révélateur d'un malaise profond et durable entre les deux groupes. Et sans préjuger des développements futurs de cette coopération forcée, on peut sans doute s'interroger sérieusement sur l'avenir de NCsoft, appartenant juridiquement au giron de Nexon. Si NCsoft est depuis longtemps une figure emblématique de l'industrie mondiale du MMO, la société coréenne est peut-être aujourd'hui condamnée à ne devenir qu'une filiale de plus du groupe Nexon.

Réactions (33)


  • En chargement...

Que pensez-vous de NCsoft ?

46 aiment, 41 pas.
Note moyenne : (91 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen