Bigpoint racheté par le groupe chinois Youzu

Les studios de développement de jeux en ligne attirent manifestement les géants chinois. Une fois de plus aujourd'hui : l'Allemand Bigpoint est racheté par le Chinois Youzu pour 80 millions d'euros. 

On connait l'appétit actuel des groupes chinois pour les studios de développement de jeux en ligne occidentaux. Nouvel exemple aujourd'hui : le groupe Youzu Interactive (qu'on connait notamment pour être l'exploitant du très plantureux League of Angels) annonce son intention d'absorber l'Allemand BigPoint, spécialiste notamment du jeu sur navigateurs web -- l'opération devrait être conclue courant avril et selon la presse chinoise, la transaction représenterait un investissement de 80 millions d'euros. 

Bigpoint racheté par le groupe chinois Youzu
30_3_2012_screen1.jpg

L'opération est sans doute significative ici au regard du profil de Bigpoint. On se souvient qu'il y a une quinzaine d'années, le studio allemand a su construire un imposant succès commercial, notamment grâce au free-to-play et à l'exploitation ciblée de baleines (ces joueurs, très minoritaires, mais dépensant des sommes très importantes dans les jeux), notamment dans DarkOrbit et Seafight. Un succès (et un cynisme assumé) ayant permis une politique d'expansion très agressive, à base de rachats de studios concurrents (une méthode jugée à l'époque plus rapide que de recruter pour renforcer ses propres effectifs) et d'acquisitions de licences destinées à être adaptées sous forme de jeux en ligne (Battlestar Galactica Online, Universal Monsters Online, The Mummy Online ou encore Game of Thrones Seven Kingdoms qu'on attend encore)... jusqu'à ce que Bigpoint connaisse un revers de fortune avec la baisse de popularité des jeux sur navigateurs du fait de la concurrence du jeu mobile, doive licencier massivement et se montre finalement aujourd'hui un tantinet plus modeste (après le départ de son CEO et fondateur Heiko Hubertz).
Le studio mise aujourd'hui sur des titres aux mécaniques plus profondes (Shards of War) et on imagine que l'acquisition de Youzu permettra à Bigpoint de confirmer un second souffle. Et si le groupe chinois ne précise pas ses ambitions, on sait que depuis 2014, Youzu ambitionne de s'implanter durablement en Occident (notamment avec League of Angels) et annonçait vouloir consacrer 350 millions de dollars à l'acquisition de licences et studios locaux. Avec Bigpoint, Youzu trouve manifestement les deux : un savoir-faire et un catalogue de jeux à licence prêts à être exploités. 


  • En chargement...

Que pensez-vous de Bigpoint ?

0 aime, 0 pas.