Retour sur le phénomène amiibo

Dans la foulée de Super Smash Bros. for Wii U, les figurines amiibo de Nintendo viennent jouer avec la fibre collectionneuse des joueurs. Les buzz se succèdent pour mieux entretenir le phénomène.
Retour sur le phénomène amiibo

Mêler jeu vidéo et figurines à collectionner est une recette déjà éprouvée avec succès par Skylanders et Disney Infinity, pour quelques milliards de dollars de chiffre d'affaires. Avec sa série de figurines amiibo, Nintendo s'inscrit directement dans cette lignée, fort de son casting particulièrement riche issu de ses différentes licences. À la suite du blockbuster Super Smash Bros. for Wii U sorti fin novembre, la première fournée d'amiibo est partie à la conquête du monde avec des premiers résultats prometteurs pour le constructeur japonais, enchaînant les buzz.

Le juste prix

Même les premiers couacs avec des défauts de fabrication de certaines figurines se transforment en succès. Samus Aran disposant deux canons armes est déjà un signe de rareté, mais la princesse Peach sans jambes lui a permis de s'envoler vers des sommets lors d'enchères sur le site eBay, atteignant même la somme mirobolante de 25.100 dollars.

La spéculation va de même bon train concernant les figurines moins populaires de la série amiibo, tels que le villageois d'Animal Crossing ou l'entraîneuse Wii Fit. Produites dans des séries plus limitées, ces figurines sont donc régulièrement en ruptures de stock faisant grimper leur valeur. Il suffira d'un communiqué de Nintendo pour annoncer qu'elles ne sont pas destinées à être rééditées -- pour des contraintes d'espace dans les rayons des magasins -- pour voir les prix s'emballer, avant de retomber comme un soufflé quand Nintendo a finalement changé son discours auprès de Polygon. Toutes les figurines sont donc réapprovisionnées (pour le moment), sans réussir à juguler les ruptures de stock mais en limitant tout de même la spéculation sur eBay.

Quelques chiffres

Amiibo

Sans communiquer les chiffres exacts, les ventes des figurines amiibo se situent aux États-Unis -- selon Nintendo -- dans une fourchette relativement proche des 710.000 exemplaires vendus de Super Smash Bros. for Wii U depuis le lancement le 21 novembre. La version 3DS de Smash Bros avec laquelle les figurines sont également compatibles s'est écoulée pour sa part à plus de 1,5 million d'exemplaires.

Tout l'enjeu pour Nintendo va être désormais de proposer des jeux compatibles avec les figurines NFC, pour mieux surfer sur la vague initiée par son blockbuster de fin d'année. Mario Kart 8 sera ainsi mis à contribution avec des tenues pour les Mii en fonction de son amiibo, alors que Hyrule Warriors sera l'occasion de débloquer une arme. Certains éditeurs-tiers vont également proposer des compatibilités, avec pour l'instant One Piece Super Grand Battle! X sur 3DS. Au-delà de l'engouement initial porté par Smash Bros, il reste donc à voir si Nintendo sera capable de pérenniser le succès de ses figurines amiibo, tout comme le sort de sa console de salon Wii U.

Réactions (13)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Nintendo ?

27 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,3 / 10 - Assez bien