Blizzard Entertainment fait ses comptes : le calme avant la tempête

Blizzard publie les comptes de son premier trimestre 2016 et affiche des résultats en demi-teinte du fait de l'absence de sorties majeures, mais pour mieux préparer les lancements des semaines et mois à venir.

Blizzard Entertainment fait ses comptes : le calme avant la tempête

Dans la foulée de sa maison-mère Activision Blizzard, Blizzard Entertainment aussi publie ses comptes trimestriels (du premier trimestre 2016) et si le groupe affiche des résultats en berne faute de sorties en début d'année, c'est pour mieux préparer les trimestres suivants.
Plus concrètement, sur le trimestre, Blizzard enregistre un chiffre d'affaires de 294 millions de dollars (en baisse de 16% par rapport aux 352 millions réalisés à la même en 2015 et plus encore au regard des 459 millions de dollars engrangés lors du dernier trimestre 2015), pour un résultat opérationnel de 86 millions, en baisse de 38% au regard des 139 millions engrangés un an plus tôt et des 177 millions fin 2015.

Une tendance baissière, donc, quand bien même le développeur revendique une hausse du nombre de joueurs sur sa plateforme, accueillant en moyenne 26 millions de joueurs actifs chaque mois -- soit une hausse de 23% par rapport à la moyenne du premier trimestre 2015, mais attiré aujourd'hui principalement par HearthStone (distribué en free-to-play, revendiquant 50 millions de joueurs inscrits, soit dix millions de mieux qu'en novembre dernier) et non plus World of Warcraft et son très lucratif modèle à base d'abonnement mensuel.

wow.jpg

Pour autant, le premier cercle de Blizzard ne s'inquiète pas et compte sur les lancements à venir pour redresser les comptes du groupe.
D'abord les Murmures des dieux tres anciens (la dernière extension en date d'HearthStone lancée fin avril) a permis d'enregistrer « un record du nombre de connectés quotidiens » sur le jeu de cartes et un « record du nombre d'heures jouées par joueur », alors que le titre a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 20% (mais non chiffré par le développeur).
Ensuite, Blizzard compte sur Overwatch dont on attend la sortie le 24 mai prochain et dont les échos de la bêta sont jugés « exceptionnels » au point que Blizzard table sur un lancement « meilleur encore que celui de Diablo III en 2012 » -- qui était déjà la meilleure vente de jeu PC de l'époque avec 3,5 millions de copies écoulées en 24 heures, pour atteindre les 30 millions de copies vendues mi-2015. Et au-delà de la sortie du shooter online, Blizzard entend surtout l'inscrire dans a durée et faire vivre son jeu notamment grâce au sport électronique (le président Mike Morhaime promet des annonces d'envergure en la matière, sans doute dans le cadre de la BlizzCon en novembre prochain), en plus d'étoffer cette « nouvelle licence et son univers » en multipliant les produits dérivés (les bandes dessinées et séries d'animation déjà diffusées sont manifestement très populaires auprès des joueurs).
Enfin, on attend également Legion, la prochaine extension de World of Warcraft, le 30 août prochain dont le lancement aura aussi bénéficié de la sortie du film Warcraft : Le Commencement à la fin du mois de mai, dont on nous dit qu'elle devrait encourager les anciens joueurs à (re)découvrir le MMORPG (comme toutes les extensions de WoW , notamment grâce au boost de niveau) mais aussi de fidéliser les joueurs plus durablement grâce à de nouvelles fonctionnalités comme les halls de classes ou la refonte des mécaniques PvP.
On jugera sur pièce le moment venu, mais le programme permet à Blizzard d'aborder l'avenir relativement sereinement, même si l'on comprend aussi que « l'après World of Warcraft » soulève manifestement quelques questions (un jeu free-to-play même avec davantage de joueurs ne rapporte pas autant qu'un MMO à abonnement) et que les résultats économiques d'Overwatch seront sans doute déterminants pour le développeur.

Réactions (61)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

79 aiment, 49 pas.
Note moyenne : (131 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen